+596 596 71 88 01

Les Thématiques

« Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde. »

Aimé Césaire 

 « J’ai toujours un espoir parce que je crois en l’homme. C’est peut-être stupide. La voie de l’homme est d’accomplir l’humanité, de prendre conscience de soi-même. »

Aimé Césaire 

LE PROJET DU PPM POUR LA NATION MARTINIQUE 

Le Parti Progressiste Martiniquais,

  • Fidèle à son mot d’ordre d’autonomie pour la Nation Martiniquaise, adopté en 1967 au troisième Congrès du Parti Progressiste Martiniquais, et qui se fonde sur la reconnaissance de la personnalité collective du peuple martiniquais, de son droit à l’initiative historique, de son droit à la responsabilité et de son droit à la gestion de ses propres affaires dans le cadre de la République Française,
  • Demande à tous ses militants et ses sympathisants la plus grande mobilisation pour atteindre ces objectifs politiques.

Le Parti Progressiste Martiniquais prend acte des avancées importantes de responsabilité faites par la décentralisation dans différents domaines et les transferts de compétences. Cependant il constate l’insuffisance de ces mesures qui s’inscrivent dans le champ de la déconcentration administrative, et pas du transfert de pouvoir.

Le Parti Progressiste Martiniquais prend acte des réformes constitutionnelles de 2004 et 2012 qui ont permis de différencier les statuts par pays dits d’Outre-Mer et de renforcer les possibilités d’édicter la loi par habilitation, mais le Parti Progressiste Martiniquais note que la conception trop centralisatrice de l’Etat français, l’application trop fermée de l’identité législative y compris dans le domaine de l’habilitation et l’adaptation des lois , rendent impossible l’accès à des responsabilités majeures .

Au moment où le Président de la République Emmanuel Macron a décidé d’ouvrir le débat pour adapter la Constitution aux nouvelles réalités de la France, nous devons assumer nos responsabilités et ne pas rester dans « l’attitude stérile du spectateur »

Nous nous devons de nous mobiliser pour atteindre nos objectifs.