Les idées qui nous motivent

Le Parti Progressiste Martiniquais, premier acteur de notre droit à exister en tant que Martiniquais !

 

Le Parti Progressiste Martiniquais est résolument tourné vers l’avenir. Nous souhaitons faire émerger la conscience collective et la maintenir éveillée de sorte que la Martinique trouve sa place dans la Caraïbe, au sein de la République Française et dans le Monde. Nous sommes persuadés que l’unité du peuple martiniquais est possible malgré les divergences.

 

Le Parti Progressiste Martiniquais est fondé sur l’alliance libre et démocratique de tous les citoyens honnêtes, épris de progrès et de justice sans distinction de race, de religion ni d’origine. Nous sommes désentravés de toute allégeance envers les autres groupements politiques.

 

Le Parti Progressiste Martiniquais se définit à travers une attitude active et offensive de l’esprit. Nous voulons être responsables de nous-mêmes, de la Martinique, dans l’égalité et le droit à la différence. Pour cela, travaillons sans relâche pour bénéficier des outils de mise en œuvre de nos propres politiques.

 

C’est en luttant pour le respect du droit à l’initiative et la reconnaissance de la responsabilité du peuple martiniquais que le Parti Progressiste Martiniquais a à cœur l’autonomie pour la nation martiniquaise. Ceci sans jamais renoncer à son identité propre dans un régime politique assumé qui permet à la Martinique d’exister en tant qu’elle-même, et d’exister dans la France.  

 

Le Parti Progressiste Martiniquais a conscience des problématiques suivantes :

 

– du sous-développement structurel,

– de la gravité de la situation de la jeunesse

– de l’incapacité de changer le modèle économique,

– du mal développement économique,

– de l’aggravation des inégalités et du chômage

 

C’est pourquoi nous déclarons que l’égalité des droits est un acquis à préserver et à consolider. Le droit à la différence reste à conquérir.

  1. L’identité, la culture et la dignité sont les piliers de tout peuple, de toute nation qui souhaite se connaître et se reconnaître. A travers ce triptyque, le Parti Progressiste Martiniquais pense que comprendre notre existence est la première étape d’éveil des consciences. C’est en comprenant qui nous sommes et ce que nous sommes que nous serons capables de nous définir et de définir nos besoins.
  2. La compréhension de l’identité, la culture et l’égalité permet d’être à la fois Martiniquais et Français. Donc Caribéen et Européen.

Le Parti Progressiste Martiniquais, depuis sa création, met tout en œuvre pour améliorer le niveau de vie des Martiniquais. Le droit à l’égalité se définit entre martiniquais, et évidemment dans la République, en tant que Français.  Autrement dit, nous travaillons pour que le droit à l’égalité en tant que Martiniquais appartenant à la France soit reconnu de tous.

Le Parti Progressiste Martiniquais défend le droit à la différence tout en reconnaissant le droit à l’égalité. Ces deux démarches sont intimement liées et indéfectiblement nécessaires. Il s’agit de faire reconnaître nos réalités insulaires, naturelles, économiques, identitaire sans qu’elles ne nous pénalisent

  1. L’autonomie se définit dans le cadre de la France et de l’Europe. Lorsque le Parti Progressiste Martiniquais parle d’autonomie pour la nation martiniquaise, nous parlons du transfert d’un ensemble de pouvoirs au niveau le plus pertinent pour notre territoire.
  2. L’autonomie est ainsi le droit à l’initiative, dans le cadre du respect du droit à l’égalité et du droit à la différence. Autrement dit, en tenant compte des spécificités qui nous définissent.Pour mieux exister, le Parti Progressiste Martiniquais fait référence à l’autonomie comme au droit définir et d’initier nous mêmes nos propres projets politiques et d’avoir les leviers qui nous permettent de les mettre en oeuvre. Nous réclamons l’obtention d’un pouvoir local normatif direct et permanent pour adapter les textes réglementaires et législatifs aux réalités locales, sur les domaines de la compétence de la collectivité. La réforme des habilitations afin de permettre à la Martinique d’édicter la loi sur les compétences qui sont les siennes et de manière globale pendant une durée expérimentale de 15 ans au minimum. Les pouvoirs régaliens restant de la compétence exclusive de l’Etat.

La Martinique s’inscrit à la fois dans l’Europe, La France, et plus immédiatement dans la Caraïbe. Et c’est avec cette dernière qu’il y a fort à faire. Le Parti Progressiste Martiniquais est acteur de l’intégration de la Martinique au sein des territoires avec lesquelles elle coexiste. Nous pourrons alors ouvrir des portes de développement économique, sanitaire et bénéficier des avancées des autres territoires de la Caraïbe.

  1. Le Parti Progressiste Martiniquais est fortement attaché à l’application de schémas socio-économiques en adéquation avec notre environnement direct. Nous parlons d’économie bleue, d’économie verte, d’économie alternative renouvelable. Il s’agit de bâtir des modes d’actions et de développement qui s’appuient sur nos caractéristiques insulaires, et sur ce qui est disponible localement.  Pour le PPM, le capital naturel de notre territoire doit être préservé et maintenu dans le cadre d’un développement durable efficace. il est important de promouvoir de nouveaux modes de consommation et de production. La Martinique ne doit pas qu’être une terre de consommation. Elle doit aussi être une terre de production. Il est question de développer la production martiniquaise à tous les niveaux : que ce soit intellectuel, alimentaire, énergétique, social (formation, éducation).
  2. Nous travaillons ainsi à la mise en place d’un écosystème social, économique, fiscal, éducatif et culturel permettant à la Martinique d’assurer et d’assumer les grandes mutations écologiques et économiques de demain.
  1. Le peuple et l’humain sont au coeur des préoccupations du Parti Progressiste Martiniquais. Nous aspirons à une qualité de vie supérieure pour tous. Justice sociale, meilleure répartition des richesses, mise en place d’outils pour permettre à tous d’évoluer doivent favoriser le bien être de nos sociétés.
  2. Compte tenu de la catastrophe démographique, une politique familiale et sociale de crise s’impose : retour au pays, politique de natalité, immigration, maintien sur place de la population d’où la création d’un dispositif d’antillanisation des cadres afin de faciliter l’embauche de ceux qui vivent en Martinique depuis plus de 10 ans. La mise en place d’un plan d’urgence de lutte contre les inégalités, la paupérisation des personnes âgées et la précarisation de la jeunesse.

Nous nous devons de nous mobiliser pour atteindre nos objectifs.

  • Poursuivre le travail d’organisation du peuple martiniquais et d’élévation de sa conscience politique
  • Développer la conscience nationale martiniquaise afin de parvenir à l’épanouissement et l’émancipation de l’Homme martiniquais
  • Préparer le peuple martiniquais à assumer la responsabilité des décisions sur le plan politique, économique, social et culturel dans le cadre du statut d’autonomie et cela en accord avec la personnalité martiniquaise :
  • Cette responsabilité s’inscrit dans le cadre institutionnel de la république française et de l’Union Européenne.
  • Cette responsabilité s’inscrit dans une meilleure insertion dans notre géographie cordiale, la Caraïbe et les Amériques.
  • Contribuer à l’émergence d’une politique de coopération moderne fondée sur une diplomatie territoriale économique décentralisée.
  • Concevoir  et mettre en  œuvre les conditions  et les projets spécifiques de développement  pour la Martinique.
  • S’engager  résolument dans  la voie de la transition  énergétique et écologique garantissant  un développement durable et solidaire.
  • Mettre en œuvre des stratégies locales face aux changements climatiques.